COVID-19 : contribuer à protéger le public

La période que nous traversons est source de grandes incertitudes pour l’ensemble de la population, y compris les ingénieurs. Pour accompagner les membres de la profession, nos futurs membres ainsi que nos employés, nous avons annoncé plusieurs mesures concrètes pour limiter la propagation du virus et pour tenir compte de la précarité vécue actuellement par plusieurs ingénieurs et leurs familles.

Depuis le début de cette crise, l’Ordre met rapidement en place des mesures préventives et il applique toutes les recommandations faites par les instances gouvernementales. Nous invitons les 65 000 professionnels qui sont dans nos rangs à faire de même dans leurs milieux respectifs. Il convient d’ailleurs de saluer le leadership du gouvernement du Québec et des autres instances gouvernementales pour avoir mis en œuvre les mesures de santé publique qui s’imposent et les avoir communiquées clairement à la population.

L’impact de la crise sur notre profession se fait sentir de multiples façons. Des ingénieurs qui travaillaient sur des projets à l’étranger ont dû revenir au pays. Le télétravail s’est généralisé pour la majorité des ingénieurs. Pour plusieurs, les activités professionnelles connaissent un ralentissement certain. Heureusement, les gouvernements ont déjà annoncé des dispositions pour appuyer les travailleurs et les entreprises, qui espèrent que le soutien annoncé se concrétisera rapidement. Selon l’évolution de la situation, ce soutien des différents paliers de gouvernement pourrait devoir être bonifié.

Infrastructures : maintenir les interventions urgentes

Dans le domaine de la construction, le gouvernement a pris la décision d’arrêter la majorité des chantiers jusqu’au 13 avril prochain. Sans doute nécessaire pour assurer la santé des travailleurs, cette décision soulève toutefois la question des interventions urgentes. Le gouvernement a déjà prévu des exceptions pour la maintenance et les opérations des infrastructures stratégiques.

Par ailleurs, les travaux hors chantiers se poursuivent pour de nombreux projets tant publics que privés. Tout en respectant les directives gouvernementales en matière de santé publique, des travaux de planification et de conception suivent leur cours, de même que des procédures d’appels d’offres.

L’Ordre suivra de près l’évolution de la situation.

La contribution des ingénieurs

Le génie étant aujourd’hui une profession très diversifiée, vous ne serez pas surpris d’apprendre que plusieurs ingénieurs contribuent à leur façon à faire face à cette crise.

Pensons aux ingénieurs biomédicaux qui œuvrent dans les hôpitaux.

Pensons aussi aux ingénieurs du secteur manufacturier qui, partout au pays, travaillent à concevoir de nouveaux produits ou à ajuster la production de certaines entreprises pour produire des biens essentiels dans le contexte actuel: des respirateurs artificiels, des unités de soins intensifs portatives, des masques, des appareils de diagnostic, etc.

Pensons également aux ingénieurs informatiques qui s’activent pour sécuriser les données dans un contexte de télétravail généralisé.

De nombreux ingénieurs, dans leurs domaines de pratique respectifs, sont présentement appelés à gérer et à soutenir les services essentiels au sein de leurs organisations.

À tous ces ingénieurs qui mettent à profit leur expertise pour relever ces défis, bravo et merci !

Chapeau aux professionnels de la santé !

Infirmières, médecins, pharmaciens… Les professionnels de la santé sont bien évidemment en première ligne pour soigner les personnes atteintes du virus et pour limiter la propagation de la maladie. Au nom de la communauté du génie, je salue chaleureusement le dévouement de tous ces professionnels et de l’ensemble du personnel du système de la santé qui les épaulent.

Le travail des ordres professionnels qui encadrent ces professions mérite aussi d’être souligné : avec le gouvernement, ces ordres revoient certaines façons de faire pour apporter des solutions concrètes à la crise.

* * *

Le monde entier vit présentement une crise qui requiert un engagement collectif sans précédent. À leur façon, les ingénieurs et les ingénieures du Québec contribuent à cet effort.

Pour sa part, l’Ordre des ingénieurs du Québec continuera de suivre de près l’évolution de la situation. Fidèle à notre mission, nous continuerons de proposer des mesures appropriées pour assurer la protection du public et pour soutenir la pratique des membres de la profession.

Kathy Baig, ing., FIC, MBA

 

Kathy Baig

Kathy Baig

Je me nomme Kathy Baig, je suis ingénieure et présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec depuis le 22 juin 2016. J’anime ce blogue dans le but d’échanger avec les membres, les parties prenantes et le public sur différents sujets et enjeux touchant à notre profession. Ce blogue permettra aussi de partager et commenter les différentes actions contenues dans le Plan ING2020 pour accentuer la protection du public et améliorer la pratique professionnelle.

Répondre