La fin septembre fut marquée par de bonnes nouvelles pour la profession, dont la modernisation de la Loi sur les ingénieurs qui s’est concrétisée le 24 septembre dernier.

La Loi sur les ingénieurs datait de 1964 et l’Ordre collaborait depuis plus de 25 ans avec les gouvernements, l’Office des professions du Québec et plusieurs autres acteurs afin de l’actualiser et j’en profite pour les remercier à nouveau. C’est donc avec satisfaction que j’accueille l’aboutissement de ce travail de longue haleine.

Cette nouvelle loi constitue une avancée importante pour la profession. Elle prévoit une définition du champ de pratique de l’ingénieur qui reflète davantage la pratique actuelle tout en permettant de s’adapter aux développements futurs. Elle donne aussi plus de pouvoirs aux vérificateurs de l’Ordre afin de renforcer la protection du public.

Bien évidemment, nous aurions aimé que cette loi comprenne la surveillance obligatoire des travaux pour les ouvrages d’ingénierie. Je demeure convaincue qu’une telle obligation favoriserait la qualité et la durée de vie des bâtiments. Ce n’est toutefois que partie remise. Soyez assurés que nous poursuivons nos efforts en ce sens, notamment auprès de la Régie du bâtiment du Québec et du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Je ne manquerai pas de vous tenir informés des développements!

Aller plus loin et demeurer LA référence

Le même jour, mes collègues administrateurs m’ont confié un troisième mandat à la présidence de l’Ordre. Il s’agit d’un honneur pour moi de pouvoir poursuivre le travail entamé jusqu’en 2022. Je suis tout aussi motivée que la première fois à l’idée d’entamer mon troisième mandat comme présidente d’un ordre maintenant transformé au sein d’une profession redorée.

Dès mon arrivée à la tête de l’Ordre, supporté par une superbe équipe, j’ai opéré un véritable changement de culture en ralliant membres, administrateurs, et employés derrière une vision commune pour regagner la confiance de la population et permettre à l’Ordre d’assumer pleinement son rôle de protection du public. Quatre ans plus tard, nous récoltons les fruits d’un travail constant et collectif. Les mécanismes de protection du public sont renforcés et le génie est redevenu une profession forte et fière.

Je peux vous assurer que mon troisième mandat sera animé par ce même dévouement pour demeurer LA référence en matière de protection du public au sein du système professionnel québécois. Au cours des deux prochaines années, j’accorderai une grande importance à la prévention et à la recherche de moyens pour faire du génie une profession attrayante pour la relève. Puis, la mise en valeur de la contribution essentielle des ingénieurs à la société, notamment en matière de développement durable, sera également au cœur de mes priorités.

Au plaisir de poursuivre notre collaboration au cours des prochaines années,

Kathy Baig, ing., MBA, ASC

Kathy Baig

Kathy Baig

Je me nomme Kathy Baig, je suis ingénieure et présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec depuis le 22 juin 2016. J’anime ce blogue dans le but d’échanger avec les membres, les parties prenantes et le public sur différents sujets et enjeux touchant à notre profession. Ce blogue permettra aussi de partager et commenter les différentes actions contenues dans le Plan ING2020 pour accentuer la protection du public et améliorer la pratique professionnelle.

Répondre